Je m’appelle David, j’habite à Cauterets et aujourd’hui je vous emmène à la patinoire.

Après une bonne grasse matinée et un repas du midi qui traine en longueur, nous voilà en milieu d’après-midi, plein d’énergie, mais peu de temps pour les activités de montagne habituelles.

A Cauterets il y a toujours quelque chose à faire, et aujourd’hui on choisit une activité insolite : le patin à glace. Pour ma part, je n’ai pas chaussé de patins depuis le primaire et je ne sais pas trop à quoi m’attendre. On se dirige donc vers la patinoire avec une détermination sans faille (et une confiance un peu plus fragile).

Après 2 minutes de marche depuis le centre, nous voilà devant le bâtiment vert, juste après la belle gare routière.

En entrant dans l’immense salle je suis de suite rassuré. Pas de triple axel en vue, mais des groupes d’amis, des familles, des grands, des petits et surtout des sourires sur tous les visages. A l’entrée, Nicole nous envoi vers l’étage du dessous pour s’équiper. Nous sommes accueillis par Georges et Hélène tous sourires qui nous donnent les patins.

C’est parti !

Alors que Célie parait avoir enfilé des chaussons, je monte les escaliers et me dirige vers la piste avec l’aisance d’un enfant de 2 ans. Premiers pas sur la glace et c’est tout mon équilibre d’adulte qui est remis en question.

Mais très vite je prends confiance et grâce aux bons conseils de ma partenaire je commence à faire les premiers tours puis les enchaine. Je ne suis pas encore Philippe Candeloro, dont le passage a d’ailleurs marqué l’endroit, mais je m’amuse bien et surtout j’amuse les autres.

Finalement je ne suis pas si mal comparé à ce jeune homme qui a passé son temps sur la glace dans des postures incroyables sans arrêter de sourire pour autant. Quelques chutes et fou-rires plus tard je m’arrête un peu pour regarder la dame qui nous offre un petit spectacle au centre de la piste, sa fille sur ses talons.

Mon père arrive, il est temps pour moi de laisser Célie continuer seule à tenter de nouveaux mouvements. Je vais donc faire ce que je fais de mieux : boire un coup en famille en regardant les autres faire du sport.

Le temps est vite passé et l’heure du gouter a sonné. Finalement c’était une excellente après-midi et même si mes rêves de patineurs s’envolent, j’ai redécouvert une activité originale qui nous a fait passer un super moment en famille.