Bonjour à tous !

Je m’appelle Désirée et j’ai emménagé à Cauterets il y a un mois. Aujourd’hui, je vous propose de me suivre pour ma première balade à Cauterets.

Le mois de Mai est arrivé et a apporté avec lui le beau temps. J’ai rangé mes skis et ressors enfin mes chaussures de randonnée. Avec le soleil qui montre enfin le bout de son nez et les couleurs printanières qui apparaissent ces jours-ci, je me suis dit qu’une balade en montagne serait une bonne idée pour prendre l’air.

Alors après avoir vérifié la météo qui s’annonçait excellente, j’ai proposé à mon ami Alexandre de m’accompagner faire le « Tour du Vallon Thermal ». C’est une randonnée très accessible d’environ 2H15, au départ de Cauterets. Elle passe par plusieurs points d’intérêt et propose une boucle jusqu’au village.

C’est en cette belle matinée de Mai que je retrouve mon ami sur la place de la mairie vers 11H. Avant de démarrer nous passons par la case courses, car une balade sans pique-nique ne serait pas aussi intéressante. Nous achetons donc quelques tranches de jambon de pays, du fromage de brebis et du bon pain pour faire nos sandwichs. Casquette, lunettes, pique-nique, couteau et gourde dans le sac : après vérification, nous voilà prêts à partir.

Nous entamons notre montée par le sentier Demontzey en direction de la Raillère, à travers les bois verdoyants. Cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus et en profitons pour se raconter les nouvelles. À travers les arbres nous apercevons le village en contrebas, avec son architecture si particulière. La lumière de cette journée est vraiment belle, nous sommes vraiment chanceux de pouvoir profiter de cette ambiance typiquement printanière.

Après une trentaine de minutes, nous arrivons aux anciens thermes de la Raillère. Autrefois les eaux sulfurées qui montaient jusqu’à 50° soignaient tous les maux ! Et Alexandre me dit qu’apparemment à l’époque, les curistes buvaient cette eau pour ses vertus. Personnellement à leur place, je ne sais pas si cela m’aurait tentée mais chacun ses goûts comme on dit !

Ensuite, nous passons devant l’ancienne gare de la Raillère et continuons en direction de la cascade du Lutour. Arrêt photos oblige. C’est un très bel endroit où les ruisseaux se croisent, et en cette période de l’année il y a vraiment un fort débit d’eau avec la fonte des neiges.

Nous rejoignons un petit chemin de pierres avant d’arriver devant l’imposante cascade du Lutour que nous admirons depuis la passerelle. Le bruit de l’eau est si fort et imposant que l’on entend que ça. Nous prenons même les embruns de l’eau sur le visage, on se croirait presque en Bretagne ! Mais nous commençons à avoir chaud et cela nous rafraîchit bien.

Après ce petit moment aquatique, nous repartons en direction du chemin des Pères pour la suite de notre balade. Nous rentrons dans des bois et marchons tranquillement à l’ombre. Il est 12H30 et la faim commence à se faire ressentir, nous décidons alors de nous arrêter faire la pause repas.

Ce sentier d'interprétation nous permet d'en apprendre un peu plus sur l'histoire de Cauterets et de ses alentours tout au long de la balade. Avec en prime de magnifiques photos d'antan !

Lunettes sur le nez et face aux montagnes, nous préparons avec envie nos sandwichs pour ce petit moment de pause bien mérité. Le ciel est si dégagé, c’est vraiment un temps idéal pour être dehors ! Nous tentons de repérer des animaux à la jumelle, mais sans succès nous repartons pour terminer notre balade en direction du village.

Nous traversons la forêt, enjambons de petits ruisseaux et trouvons d'inspirants poèmes inscrits sur des ardoises tout le long du retour. L’approche du village nous offre des vues panoramiques sur les toits des maisons cauterésiennes. Enfin arrivés au niveau des bains du Rocher, nous finissons cette sortie avec le sourire et peut-être des coups de soleil, mais on verra bien ça demain. En tout cas, j’ai hâte de découvrir de nouveaux endroits et j’espère vous y voir bientôt !

Ci-dessus vous avez l'itinéraire que nous avons emprunté lors de cette courte mais magnifique randonnée.