Bonjour à tous !

Je m’appelle Béatrice, je suis de Cauterets et aujourd’hui je vous propose de vous emmener au Pont d’Espagne pour une matinée en ski nordique.

Entre toute la neige qui est tombé fin janvier, et depuis 15 jours toutes les belles journées de soleil, j’avais envie de glisser, j’hésitais entre ski alpin et ski de fond… Allez c’est décidé ! aujourd’hui ça sera ski de fond au Pont d’Espagne avec Morgane.

Avec Morgane nous avons décidé hier de nous retrouver à 9h30 à Cauterets, pour louer les chaussures et les skis (oui oui à Cauterets, il n’y a pas de location là-haut sur le domaine). La location faite, nous prenons la voiture en direction du Pont d’Espagne, 7km plus loin et nous y voilà. Nous nous chaussons, allons chercher nos forfait à l’accueil et hop c’est parti pour un grand moment de ski fond ou de fou rire… on vous laissera en juger, cela faisait au moins 15 ans pour toutes les deux que nous n’avions pas fait de ski nordique, il était temps d’y retourner.

Après 5 mn de télécabine nous voilà sur la neige, nous chaussons nos skis et partons sur les rails que la dameuse a tracés le soir, au début c’est plat sur 5 mètres et là, la première petite (mais vraiment petite) descente et c’est le « drame », la chute, mais pas la dernière, avec Morgane on n’en peut plus de rire, là on se dit que ça va être un moment encore inoubliable et qu’on va avoir mal au ventre de rire.

On se relève et hop c’est parti, toujours sur les rails un peu plus évidents à notre goût, on glisse et on glisse sous un grand ciel bleu, quel plaisir de prendre l’air et surtout au Pont d’Espagne c’est féérique !!!!

On passe le plateau du Clôt : pas d’autre chute, pour l’instant tout va bien.

On est en période de vacances scolaires et il y a un peu de monde sur le plateau avec du ski alpin, des luges, des raquettes et bien sûr des fondeurs, c’est tellement agréable, je me dis que j’aurais dû y retourner bien avant.

On décide de partir jusqu’au Cayan, on profite toujours des rails mais nous sommes un peu joueuses donc on en sort, petit (petit, petit) pas de patineur à la Martin Fourcade et hop on glisse, c’est que du bonheur, au milieu des sapins, des cours d’eau et de beaucoup de neige.
Nous sommes assez tranquilles sur le parcours, nous croisons d’autres fondeurs, des familles en raquettes ou en luge mais ce n’est pas la cohue, si vous cherchez un endroit idyllique et calme, vous êtes sur le bon site.

De petites descentes ont été franchies avec succès, on commence vraiment à y prendre goût, on se fait même des petites courses en montée mais je vous rassure à notre niveau, à deux à l’heure.

Après 40 min de glisse nous arrivons sur le plateau du Cayan, on connait bien évidement le panorama mais waoooouh on ne s’en lasse jamais, c’est tellement beau, tout autour de nous des montagnes enneigées, un beau ciel bleu, on passe entre les deux rives, les sapins, c’est… il n’y a même pas de mots, on adore !!!

On profite de ce cadre pour faire une petite pause, on boit un petit coup, on se raconte bien évidement les petits potins entre copines et puis on rigole, et la les chutes reprennent même à l’arrêt… J’en ai les larmes au yeux de rire comme ça.

Il est temps de repartir en direction du Pont d’Espagne. On revient sur nos pas et nous nous préparons à « affronter » la grande descente, mais rassurez-vous il existe un itinéraire plus doux pour les moins téméraires ! Nous avons osé la pente, en chasse neige bien évidement mais en tombant quand même et toujours avec le sourire.

Le retour est un peu plus rapide : on surplombe la mythique cascade du Pont d’Espagne, la dernière descente et hop nous voila à l’accueil. Il est temps de déchausser et de repartir sur Cauterets, pour une bonne douche ou une sieste.

Je suis quand même un peu fatiguée, les bras et cuisses brûlent et je commence à avoir le bout du nez rouge avec cette belle journée ensoleillée. Mais quelle matinée, c’était vraiment super, le top ! Je dis à Morgane qu’il faut vraiment qu’on y aille plus souvent.

Plus jamais je n’attendrais 15 ans pour y retourner, et vous c’est pour quand ?

Sinon, on a vraiment bien rigolé…